Rechercher
Rechercher par Type

Mesures d’efficacité carburant

  • Imprimer
  • Envoyer un e-mail
  • Facebook
  • Twitter
  • Google Plus
  • Pin it

 

  • La consommation de carburant est l’un des principaux postes de dépense des compagnies aériennes. Les constructeurs recherchent toujours à réduire la consommation des appareils.
  • Le trafic a augmenté de  123% depuis 2002 alors que les émissions de CO2 d'Air France-KLM n’ont augmenté que de 105 % pour la même période (cf courbe ci-dessous).
  • Les avions modernes actuels représentent le meilleur compromis technologique possible pour un moindre bruit et un moindre taux de CO2.

Les émissions de CO2 sont directement proportionnelles à la consommation de carburant. Une tonne de carburant brûlé produit en effet 3,15 tonnes de CO2. Ainsi, afin de diminuer ses émissions de CO2, Air France a entrepris un vaste plan d’actions transversales mettant à contribution toutes les entités de la Compagnie dans le but de réduire la consommation de carburant.

 

 

 

Réduire notre consommation de carburant

Le plan Carburant d’Air France et le projet Weight & Fuel (Poids & Carburant) de KLM, lancés en 2008, ont pour objectif d’évaluer, d’expliciter et de promouvoir toutes les actions relatives à l’optimisation de la consommation de carburant.

  • Le plan Carburant réunit ainsi plus de 100 pistes de réduction dont la mise en œuvre a permis l’économie de 75 000 tonnes de carburant en 2010, soit 1,5 % de la consommation totale d’Air France. Air France poursuit ses efforts pour atteindre son objectif d’éviter 300 000 tonnes de CO2 par an d’ici à 2012 et 500 000 tonnes de CO2 par an d’ici à 2020, tel que défini dans son plan carburant lancé en 2008. Voir le film
  • Le projet Weight & Fuel a permis d’économiser 1 % de carburant par rapport à 2008. De même, Transavia a mis en œuvre une approche intégrée visant à réduire ses dépenses de carburant et ses émissions de CO2. Pour sensibiliser les pilotes à leur rôle dans ce projet, tous les pilotes de KLM ont reçu le programme d’économie de carburant 2.0.
  • La Direction générale industrielle mobilise, quant à elle, ses salariés autour des « Challenge carburant » depuis 2008. Ils ont permis l’économie de 2 000 tonnes de carburant dans les activités de maintenance.

Optimisation de l’utilisation de l’espace aérien

L’efficacité énergétique peut être améliorée grâce à l’optimisation des routes, des plans de vol et des altitudes, ainsi qu’à la réduction du temps d’attente.

L’impact du contrôle aérien a été évalué à 6 % par an sur la consommation de carburant d’Air France, soit environ 70 000 tonnes par an.

En 2014, Air France a lancé, avec le contrôle aérien, un programme visant à réduire les temps d’attente à l’approche de Paris-CDG, réduisant ainsi la consommation de carburant.

 

 

 Optimiser la conduite de nos vols

Air France et KLM intègrent la mise en application par ses pilotes des procédures les plus économes en carburant, sans compromettre la sécurité du vol :

Écopilotage en vol et au sol :

Les pilotes appliquent chaque fois que cela est possible les procédures les plus efficaces sur le plan énergétique : précision des plans de vol, adaptation de la vitesse et optimisation des procédures, roulage avec un moteur coupé et utilisation de groupes auxiliaires électriques GPU.

Air France a étendu son programme WEFree entre la France et l’Italie à d’autres destinations européennes, en opérant ces vols sur des routes directes donc plus économes en carburant.

Grâce au programme Engage, les vols entre Paris-CDG et l’Amérique du Nord sont réalisés avec une vitesse et une altitude optimisées.