Rechercher
Rechercher par Type

Participer à la formation et au partage des compétences

  • Imprimer
  • Envoyer un e-mail
  • Facebook
  • Twitter
  • Google Plus
  • Pin it

Fondatrice des associations Airemploi, JEREMY et AFMAé, Air France participe à la création de bassins de compétences adaptés aux besoins du secteur aérien.

Airemploi                    

Première étape pour une meilleure connaissance du secteur aérien, cette association, créée en 1999 à l’initiative d’Air France, du Groupement des Industries Françaises Aéronautiques et Spatiales (GIFAS) et de la Fédération Nationale de l‘Aviation Marchande (FNAM), informe et oriente toute personne sur les parcours de formation requis pour accéder aux métiers de l’aérien (transports, aéronautique, maintenance, assistance aéroportuaire, sûreté, …).

Pour répondre à cet objectif, elle développe des outils (site Internet, DVD et CD-Rom) et est présente sur le terrain (forums métiers, visites de sites, conférences, entretiens, …).

En 2010, Airemploi a, par exemple, réalisé 198 conférences « Terre et Ciel » dans les collèges et les lycées pour présenter aux jeunes les métiers de l’aérien.

Airemploi organise également des visites des aéroports Roissy-CDG et d’Orly en partenariat avec les Maisons de l’Environnement et des actions "Découvertes métiers"

En 2011, un programme est mené auprès de 63 jeunes filles pour diversifier leurs choix d’orientation par la découverte de métiers réputés masculins.

L’association « JEREMY »
 (Jeunes En Recherche d’Emploi à Roissy et OrlY) 

Créée en 1998 à l’initiative d’Air France, l’association JEREMY a pour objectif de favoriser l’insertion des populations riveraines sans qualification et éloignées de l’emploi. Elle mutualise les opportunités d’embauche de la quinzaine d’entreprises adhérentes et met en œuvre, en partenariat avec les acteurs publics, un dispositif associant la formation, l’expérience professionnelle et l’accompagnement social.

En 2010, 285  jeunes ont suivi un parcours de formation à des métiers aéroportuaires. 

•  L’« AFMAé » (Association pour la Formation des Métiers de l’Aérien)
En 1996 à l’initiative d’Air France, les entreprises de la construction et de la maintenance aéronautique, du transport et du voyage se sont réunies pour former des jeunes, par l´apprentissage, à des métiers du service et à des métiers techniques, en préparant à des diplômes de l´Education nationale. L’Association de Formation aux Métiers de l’Aérien représente aux yeux de la profession la référence en matière de formation initiale par l’alternance.

Elle veille à la construction d’une offre de formation répondant aux besoins des entreprises. Par l’intermédiaire du Centre de Formation des Apprentis (CFA) des métiers de l’aérien, elle constitue des gisements de compétences et de qualifications.

L’Association pour la Formation aux Métiers de l’Aérien (AFMAé) a formé 324 apprentis en 2010 et 116 stagiaires au titre de la formation continue. Malgré la conjoncture économique, Air France poursuit sa politique d’alternance en accueillant 148 apprentis du CFA à la rentrée 2010 : 140 à Air France Industries et 8 travailleurs handicapés au Commercial France.

Air France co-construit des démarches partenariales innovantes avec diverses parties prenantes comme les Ecoles de la Deuxième Chance et l’Éducation nationale, avec le dispositif « Ingénieurs pour l’école » (IPE) qui consiste à mettre à disposition des cadres de la compagnie au service du système éducatif national. Air France y contribue avec 8 IPE. En février 2011, 21 principaux de collège et proviseurs de lycées, récemment nommés, ont participé à une formation à Air France pour partager le savoir-faire de la compagnie en termes de management. Les équipes pédagogiques, ainsi informées, seront davantage en mesure d’orienter les élèves vers les métiers de l’aérien.

- L’Ecole de la deuxième chance
Une deuxième chance, c’est ce que propose cette école aux jeunes de 18 à 25 ans sortis du système scolaire sans diplôme. Dans le cadre d’une formation personnalisée, l’élève est conduit à faire deux ou trois stages en entreprise afi n de découvrir le monde du travail, ses possibilités et ses contraintes. .En tant que membre fondateur de l’École de la Deuxième Chance (E2C) du Val-de-Marne, Air France Industries a accueilli en 2010 des stagiaires dans son département logistique des ateliers de  maintenance des moyens industriels. Ces jeunes sont encadrés, mais surtout écoutés afin de valider leur projet professionnel


- En travaillant avec le secteur protégé
Air France fait appel régulièrement à des structures employant des personnels handicapés dans des activités diverses telles que la distribution des uniformes, le nettoyage des couvertures de bord, ou la logistique des pièces de rechange de moteurs.
En 2010, le nombre d’établissements du secteur protégé et adapté ayant une activité de sous-traitance pour Air France est en augmentation avec 69 établissements, pour un montant global de 12 millions d’euros et l’équivalent de 560 emplois à plein-temps. Air France a également affecté une partie de sa taxe d’apprentissage à hauteur de 772 000 euros, à des organismes de formation de personnes handicapées.

Le groupe participe au développement des territoires où il est implanté en reliant entre elles les économies de 244 destinations dans 105 pays  par le biais de coopérations avec des compagnies aériennes locales, par le recours aux sous-traitants qui opèrent localement pour le compte du groupe, ou encore grâce à l’utilisation de productions alimentaires locales dans les plats servis à bord.

Air France contribue en particulier au développement économique et social des collectivités d’outre mer avec la charte d’engagement  volontaire, signée en 2009 et étendue en 2010 aux territoires d’outre mer, qui vise à faciliter les déplacements entre la métropole et ces territoires.

Le groupe participe également au transfert de compétences dans les pays desservis avec les missions de conseil d’Air France Consulting ou encore le programme AÏDA (Assistance, Investissements, Développement en Afrique) au Mali, au Sénégal et au Gabon.  

Ce programme offre aux sociétés d’assistance des aéroports africains la possibilité de se professionnaliser dans un centre de formation(IAMA) à Bamako,  mais aussi à travers plusieurs filières telles que l’informatique, l’entretien des matériels de piste et l’ingénierie des installations aéroportuaires. 1 150 agents ont été diplômés en 2010 dans des stages qui se sont déroulés dans 9 pays d’Afrique. IATA a reconnu en mars 2010 la formation en marchandises dangereuses et de nouvelles formations sont mises en place, comme dans la restauration (en partenariat avec Servair) ou pour la formation des personnels navigants commerciaux



Le projet de lutte contre la déforestation à Madagascar, soutenu par Air France et mené par la Fondation GoodPlanet et opéré localement par le WWF-Madagascar, comporte une dimension sociale importante. En formant les communautés locales à la gestion durable des forêts grâce au transfert de compétences et par un appui technique, organisationnel et juridique, le projet touche des milliers de familles qui bénéficieront de revenus supplémentaires et de meilleures conditions de vie sur le long terme.