Rechercher
Rechercher par Type

Desserte de Conakry, Freetown et Lagos par les équipages Air France

  • Imprimer
  • Envoyer un e-mail
  • Facebook
  • Twitter
  • Google Plus
  • Pin it


Air France a pour priorité la sécurité de ses clients et de ses personnels, qu'ils soient navigants ou en poste dans les escales concernées par des cas d'Ebola.
Sur la base des recommandations de l'OMS, Air France maintient ses dessertes vers Conakry (Guinée), Lagos (Nigéria) et Freetown (Sierre Leone).

La Compagnie comprend les inquiétudes exprimées par des passagers ou ses membres d'équipage, c'est pourquoi des mesures ont été mises en place en collaboration avec l'OMS, le Ministère des Affaires Etrangères, le Ministère de la Santé et toutes les autorités sanitaires intervenant sur le sujet tel que le CDC (Centers for Disease Control and Prevention) basé à Atlanta.

Air France a ainsi mis en place les mesures suivantes :
- Une information en temps réel à la disposition des équipages leur permettant de prendre connaissance de toutes les informations liées à la maladie (zones concernées, cas avérés, mode de transmission, façons de se protéger à bord ou en escale.
- Une procédure très précise à suivre en cas de suspicion de présence à bord d'un passager présentant des signes liés à la maladie.
- Des équipements sont à la disposition des équipages à bord des avions tels masques, gel hydro-alcoolique, gants.
Air France n'oblige pas ses membres d'équipage à assurer leur mission vers ses destinations et remplace si cela est nécessaire ces personnels en totale conformité avec la réglementation pour ce qui concerne leur nombre (par exemple, sur la liaison Paris CDG - Conakry en A330, 8 PNC, 5 réglementaires).