Rechercher
Rechercher par Type

Point Dispositif Ebola Air France

  • Imprimer
  • Envoyer un e-mail
  • Facebook
  • Twitter
  • Google Plus
  • Pin it

Air France adapte les horaires de ses vols de et vers les escales de Lagos et Conakry  (Freetown: suspension escale le 27/08) Conakry pour des raisons opérationnelles.
La compagnie informera ses clients impactés par de cette adaptation de programme.

A ce stade, Air France confirme maintenir son programme de vols de/vers la Guinée (Conakry) et le Nigeria (Lagos).

La priorité d'Air France est de veiller à la santé et à la sécurité de ses clients, de ses équipages et de son personnel au sol.

Sur place, les dispositifs sanitaires définis et mis en place par les Autorités dans chaque aéroport garantissent qu'aucun passager présentant des symptômes de la fièvre hémorragique Ebola ne pourra embarquer.

Les autorités sanitaires et Air France continuent à suivre en temps réel l'évolution de la situation dans la zone où une veille épidémiologique permanente est en place."

Quelques explications

Une veille épidémiologique constante est mise en place avec les différentes autorités sanitaires.
Les autorités aéroportuaires, Air France, les Ambassades de France localement, l’OMS, les ONG sur places et le centre de Crise du Ministère des Affaires étrangères continuent de suivre en temps réel l'évolution de la situation.

Air France a mis en place un dispositif spécifique EBOLA sur ses dessertes de Conakry et Lagos.
Une information est diffusée à tous les équipages devant se rendre vers ces destinations avec une conduite à tenir très précise sur le traitement d'un passager suspect à bord.
Les recommandations des médecins du service Santé au Travail sont partagées avec l'équipage lors du briefing avant vol.
Des kits de protection spécifiques sont présents sur les vols.
Une mission médicale envoyée sur place a validé ce dispositif.

Les autorités locales ont également mis en place des dispositifs de contrôle des passagers et des personnels.
Au départ de Conakry, les passagers qui entrent dans le hall de l'aéroport doivent systématiquement remplir un questionnaire. Ils sont ensuite soumis à une prise de température dans l'enceinte de l'aéroport. Ce questionnaire doit être tamponné par les autorités. Les passagers n'obtiennent leur carte d'embarquement qu'en l'absence de symptômes médicalement vérifiés.
Des mesures équivalentes sont mises en place au départ de Lagos.

Air France respecte et applique sur tous les vols les mesures demandées par les autorités sanitaires.
Quelle que soit la destination, les personnels navigants sont formés sur la conduite à tenir vis à vis d'un passager infectieux à bord (pour le passager suspect : isolement, port du masque, toilettes réservées, pour les personnels navigants : port de gant, gel hydro-alcoolique., stockage de tous déchets dans contenants spécifiques, relevé d'identités des passagers en contact avec le cas suspect).
Un matériel à cet effet est présent en cabine sur toute la flotte Air France.
Le SAMU de Paris peut être contacté à tout moment par l'équipage pour une assistance médicale et, dans l'hypothèse de suspicion d'un cas infectieux, la mise en place de mesures spécifiques à l'arrivée en France.

Air France ne dessert pas le Libéria.